Jiu-Jitsu brésilien ou le "jeu d'échecs humain".

Bienvenue dans l’univers passionnant du Jiu-jitsu brésilien. Un art martial tout droit débarqué de Rio après avoir conquis l’Amérique. C’est en 1992, que le monde entier découvre Royce Gracie lors du premier tournoi d’arts martiaux mixte disputé sur le sol Americain, “The Ultimate Fighting Championship”. Cet homme, jusque lors inconnu, se mesure dans un tournoi sans règles et sans limite de temps à différents représentants d’autres disciplines (boxe, karaté, Lutte, judo etc…). A la surprise générale, lui qui s’était alors présenté en Kimono et qui pesait parfois la moitié du poids de ses adversaires à remporté tous ses combats par soumission. La révolution était en marche, le combat au sol devint alors une partie “clé” du combat libre popularisant ainsi le Gracie Jiu-jitsu, plus communément appelé Jiu-Jitsu brésilien.

jiu-jitsu brésilien et self défense

Une self défense avant toute chose

C’est au brésil, au début du XIXème siècle que Mitsuyo Maeda, combattant japonais issu de l’école de Jigoro Kano, enseigna à Carlos Gracie le Kodokan

Attiré par l’aspect réel du combat, Carlos adapta les techniques apprises par Maeda afin de répondre plus efficacement à la réalité de combat de rue. Il enchaîna alors les défis afin d’éprouver ses techniques et se fit la réputation au brésil de combattre tous ceux qui souhaiteraient de se mesurer à lui. Le Gracie Jiu-jitsu était né et la révolution était en marche.

Même de nos jours, cette partie “combat réel” divise toujours les pratiquants. Pour certains il s’agit d’un art martial alors que d’autres parlerons d’un sport régi par les règles de la compétition.

Une chose est certaine, même si la pratique de cet art martial est bien différente selon les objectifs de chacun, ce domaine est tellement vaste que chacun y trouve ce qu’il recherche.  

La compétition

Encadrée par la Fédération Internationale de Jiu-Jitsu Brésilien, l’IBJJF, les competitions sont organisées partout à travers le monde. Certaines sont devenues des références tant le nombre de combattants faisant le déplacement est importants. En Europe c’est “le LISBON INTERNATIONAL OPEN” qui survole la catégorie avec chaque année près de 6000 combattants venus des quatre coins du monde. 

En jiu-jitsu brésilien, la compétition est très réglementée, les règles sont complexes et évoluent en permanence. Elles sont disponibles sur le site officiel de l’IBJJF et traduites en français.

Comme évoqué précédemment, la compétition n’est qu’une partie du Jiu-Jitsu brésilien, pour certains elle est un moyen de tester grandeur nature les techniques acquises en cours tandis que pour d’autres elle ne présente aucun intérêt. 

François Brandao competition Ibjjf de Lisbonne 2019